Mes meilleures amies


   Lorsque j'étais à Strasbourg, en discutant de Sarah avec une copine , elle m'avait demandé qui c'était, je lui ai répondu "ma meilleure amie". Mais quelques jours plus tôt je lui avais donné la même réponse au sujet de Vanessa. Elle m'avait alors fait remarquer qu'on ne peut avoir qu'une meilleure amie par définition. Mais moi, je sais que je ne pourrai jamais choisir entre l'une des deux car elles comptent toutes les deux énormément pour moi. Je les ai rencontrées à des périodes différentes de ma vie, j'ai vécu avec elles des moments très forts, les plus heureux de ma vie mais aussi les plus douloureux. Je vis avec chacune une relation différente et cet équilibre m'est nécessaire. Elles m'apportent toutes les deux des choses différentes et contribuent à m'aider à me construire. Alors voilà, si en théorie une meilleure amie doit-être une et une seule, et bien j'ai la chance de faire exception à cette théorie et je ne voudrais perdre mes deux meilleures amies pour rien au monde. Mais je dois vous avouer que la seule personne que j'appelle "my best" est Vanessa, tandis que Sarah est "mon hobbit préféré" ce qui lui correspond bien je trouve!
   Le temps passe, et nous partons chacunes sur des chemins différents. Cependant, nous nous retrouvons toujours, et notre amitié bien qu'un peu ébranlée par tous les changements s'en retrouve plus forte encore. Que je sois près de vous où à l'autre bout de la France, je sais que je peux tout vous dire en pleine confiance. Alors, après avoir supprimé cette page pour mieux faire le point, je la réécris car vous tenez toutes les deux une place particulière dans mon coeur. Désormais, nous construisons une amitié de jeunes adultes, elle m'est indispensable pour construire ma vie à Nevers.
A ma meilleure amie :
    La meilleure chose qui me soit arrivée en 2001 a été de te rencontrer Vanessa. Je me souviens de nos heures passées en ville de quatre à cinq, nous promenant dans Mirecourt et discutant de tout et de rien! Maintenant on se connait bien et nos lettres ne décrivent plus nos goûts mais j'éspère continuer à découvrir toujours une partie de toi que je ne connaissais pas. J'éspère être à tes côtés dans tous (ou presque) les moments forts de ta vie, qu'ils soient joyeux ou moins. Ne te presse pas pour fonder une famille, n'oublie pas que nous avons prévu de faire de nos enfants un couple de patineurs artistiques!! S'il existait un mariage de l'amitié, je dirais oui sans hésiter car je sais que je ne pourrais pas être ce que je suis sans toi ni envisager l'avenir sans notre amitié. Voilà ma meilleure amie, je voulais tout simplement te dire que je t'aime.

A mon hobbit préféré :
    On était une cinquantaine en sixième à être à l'aumônerie, comment se fait-il que nous nous soyons rapprochées? Je ne sais pas. Mais s'il y a bien une chose que l'AEP m'a apportée c'est de te connaître! Tu m'as fait grandir par ton regard philosophique sur le monde et les relations avec les autres. Encore maintenant, c'est un régal d'échanger nos pensées profondes. Si je suis ce que je suis c'est aussi grâce à toi. Merry n'est rien sans Pippin, et la séparation est dure. Ensemble, nous avons marché sur les chemins et franchi des montagnes... au sens propre comme au figuré. Tu commences une nouvelle vie, et moi aussi. Mais je sais au fond de mon coeur que nos chemins ne se sépareront pas, on se rencontrera toujours à des carrefours, on fera même des p'tits bouts de route ensemble, peut-être pas qu'en métaphore... la première partie des chemins de St jacques nous attends encore. Et puis, lors d'un de tes anniversaires, nous avons cellé notre amitié, Suzana en est témoin!!! Voilà, ma p'tite Saraï, tu es la seule que je peux appeler mon hobbit, et sache que je t'adore.